L’enquête anti-dumping et anti-subvention de la République Populaire de Chine s’est ouverte.

Voilà qu’elle impose son tempo à tous ceux ayant exporté des vins en Chine depuis 2009. Pour éviter de possibles sanctions douanières, le gouvernement français conseille vivement de coopérer avec les autorités chinoises. Les exportateurs ont une dizaine de jours pour se rapprocher de leurs interprofessions et déclarer leurs expéditions !

Pour sauver ce qu’il reste d’une filière photovoltaïque moribonde, la France a suggérer à l’Europe de taxer les panneaux photovoltaïque en provenance de Chine. En réaction, la Chine propose de taxer le vin Européen et les grosses berlines, à l’issue d’une enquête anti-dumping…

Pauvre France, qui au lieu de mettre en place la « TVA Sociale », s’est jetée dans le piège tendu, des « taxes à l’importation »… Pourtant, en mettant en place la TVA sociale sur l’ensemble des produits vendu en France, y compris issus de l’importation, tout en réduisant les charges sociales sur les produits fabriqués en France, la France irait dans le sens d’une « concurrence libre et non faussée ». D’autant que les produits exportés, sont eux, exhonérés de TVA.

La TVA est validée par l’Union Européenne et l’Organisation Mondiale du Commerce, pas les taxes à l’importation, ni les aides à l’exportation !

Lire à ce sujet sur ce blog :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.