“Régionales : Julien Lassalle, tête de liste dans le 64 du Mouvement de la ruralité.” (La République des Pyrénées)

Régionales : Julien Lassalle, tête de liste dans le 64 du Mouvement de la ruralité

Julien et Jean Lassalle, ainsi qu’Eddie Puyjalon, lanceront la campagne ce lundi au Pays basque  le matin, et en Béarn à la scierie Lapassade l’après-midi à Artiguelouve. Julien lassalle souhaite ainsi marquer son “attachement au développement de la filière bois et plus largement sa volonté de maintenir sur notre territoire des outils de transformation des ressources naturelles”.

Au Pays Basque, les trois hommes visiteront l’entreprise Jardi Basque, spécialisée dans l’écopâturage pour particuliers et collectivités, la valorisation des races anciennes et locales (Manech tête noire, Sasiardi, Pottok, âne, chèvre des Pyrénées), et la vente directe d’agneau de lait en circuit court.)

Lire la suite

“Régionales : soutenu par Jean Lassalle, le mouvement pour la ruralité en campagne.” (La Dépêche)

Jean Lassalle a longuement témoigné son attachement au 47.

Pouce levé et bras sur l’épaule d’Alain Merly, Jean Lassalle sourit : “Il est comme ça !” Lui qui est un des plus célèbres député s’est rendu à Catseljaloux ce 29 avril pour afficher publiquement son soutien à la liste “Le mouvement de la ruralité” (LMR), émanation de l’ex chasse pêche nature et tradition. Eddy Puyjalon est la tête de liste régionale. Pour le Lot-et-Garonne, trois têtes de liste ont été annoncées. En numéro un, cela était déjà annoncé, Alain Merly, en numéro deux, Julie Castillo, maire de Casteljaloux et Alexandre Vergnes, secrétaire général de LMR en numéro trois. “Je suis entouré d’une belle équipe”, lâche fièrement Alain Merly. “Elle n’est pas tout à fait finalisée parce que l’on a plus de candidats … Lire la suite

“Régionales : Jean Lassalle, chantre de la ruralité, en soutien à Alain Merly” (Sud-Ouest)

Régionales : Jean Lassalle, chantre de la ruralité, en soutien à Alain Merly

Le médiatique député était de passage à Casteljaloux, ce jeudi, pour soutenir l’ancien maire de Prayssas, qui n’a dévoilé qu’une partie de sa liste.

S’il ne se présentait pas à la présidentielle, l’ancien berger aurait été le représentant naturel pour la Nouvelle-Aquitaine. Jean Lassalle bat quand même la campagne en soutien aux candidats du Mouvement pour la ruralité engagés aux élections régionales, Eddie Puyjalon en tête.

Lire la suite

“Jean Lassalle vient jeudi en Lot-et-Garonne soutenir les candidats du Mouvement de la Ruralité aux Régionales” (La Dépêche)

Le médiatique député Béarnais Jean Lassalle doit se déplacer, sans ses moutons, à Castljaloux.

Jean Lassalle est attendu ce jeudi 29 avril en Lot-et-Garonne pour apporter son soutien aux candidats du parti “Le Mouvement de la Ruralité” (LMR), qui se présentent aux élections régionales en Nouvelle Aquitaine. Un temps pressenti pour être la tête de liste partagée avec son mouvement pour ces mêmes élections, Jean Lassalle a finalement préféré se préserver pour les élections présidentielles 2022, pour lesquelles il s’est déjà déclaré candidat et a annoncé qu’il serait “en finale”.

Lire la suite

“Vienne : Dolorès Prost tête de liste du Mouvement de la ruralité aux régionales” (Centre Presse)

Ce n’est pas un hasard si Eddie Puyjalon, conseiller régional sortant et tête de liste du Mouvement de la ruralité aux élections régionales des 20 et 27 juin 2021, a choisi, le jeudi 22 avril 2021, l’aéroport de Poitiers-Biard, pour présenter la candidate tête de liste pour la Vienne, Dolorès Prost.

Local de l’étape, Philippe Rabit, conseiller régional sortant qui a décidé de raccrocher, a expliqué qu’en matière d’écologie, « nous ne partageons ni les propos ni les propositions d’Europe Écologie Les Verts (EELV), comme nous ne partageons pas celles d’Alain Rousset ».

Lire la suite

EDDIE PUYJALON : « LES TERRITOIRES RURAUX SONT TOUJOURS LA VARIABLE D’AJUSTEMENT DE LA RÉGION » (L’Incorrect)

Ex-Chasse, pêche, nature et traditions, le Mouvement de la ruralité présentera une liste autonome aux élections régionales de juin prochain en Nouvelle-Aquitaine, avec le soutien de l’ancien candidat à l’élection présidentielle de 2017 Jean Lassalle. Sa tête de liste, Eddie Puyjalon, conseiller régional sortant, présente ses solutions pour la région. Entretien.

Lire la suite

Tribune (Marianne) : “Agriculture : une assurance par capitalisation face aux aléas climatiques et économiques ?”

Agriculture : une assurance par capitalisation face aux aléas climatiques et économiques ?
Pour David Lisnard, maire de Cannes, et Yves d’Amécourt, vigneron et porte-parole national du Mouvement de la ruralité, passer d’une assurance par répartition à une assurance par capitalisation aiderait les agriculteurs démunis face aux aléas climatiques, comme nous l’avons constaté lors des gelées de ce début d’avril.

Lire la suite

Code de la route : et si on arrêtait « d’emmerder les Français » ?

Afficher l’image source

C’était en 1966, Georges Pompidou alors 1er ministre lançait à son chargé de mission nommé Jacques Chirac : « Mais arrêtez donc d’emmerder les Français ! Il y a trop de lois, trop de textes, trop de règlements dans ce pays ! On en crève ! Laissez-les vivre un peu et vous verrez que tout ira mieux ! Foutez-leur la paix ! Il faut libérer ce pays ! ». Ça n’est pas nouveau et c’est comme cela que les Chinois nomment la France : fà guó (littéralement “pays de la loi”).

« Huit heures du matin : Pierre et Jean partent pour le chantier. Ils ont déjà eu le temps de charger dans la benne de leur camionnette de … Lire la suite

Après le gel, sauver l’agriculture et nos agriculteurs

« Ce matin, l’agriculture retient son souffle avec ces températures incroyables dans des zones sensibles : -11.4°C à Barcelonnette, -10.7°C à Séderon, -7.4°C à Saint Etienne, -5.5°C à Prades au Pic Saint Loup ! -4.2°C à Avignon (record explosé de 3°C !). Je fatigue. J’ai plus de mots. » le 8 avril, Serge Zaka, docteur en agrométéorologie sur twitter.

Si les gelées du mois d’avril sont fréquentes, ce qui l’est moins, c’est le pic de chaleur de la semaine précédente qui a fait accélérer la végétation dans toutes les cultures. Sur les vignes, un peu partout, les bourgeons sont sortis, comme autant de proies faciles pour le froid. Les bougies allumées dans les vignobles de France, les bottes de paille, les éoliennes souffleuses d’air chaud, les … Lire la suite

Charpente de Notre-Dame : stop aux idées reçues !

Après l’incendie qui a ravagé Notre-Dame le 15 avril 2019, Frédéric Épaud, spécialiste des charpentes médiévales, faisait le point sur les contre-vérités qui ont circulé. Ce billet de chercheur fait partie du TOP 5 des contenus les plus lus du site du CNRS en 2019.

Lire la suite

Tribune (Valeurs Actuelles) : “Aéroclubs de Poitiers : peut-on domestiquer les rêves ?”

Descendant de Gustave de Ponton d’Amécourt, inventeur de l’hélicoptère en 1861, le porte-parole du Mouvement de la Ruralité (LMR) Yves d’Amécourt s’érige contre le délire prométhéen de la maire de Poitiers qui souhaite régenter les rêves des enfants.

Tribune parue dans Valeurs Actuelles  

Aéroclubs de Poitiers : peut-on domestiquer les rêves ? – Valeurs actuelles

Peut-on domestiquer les rêves ?

Le petit prince – Antoine de Saint-Exupéry

Peut-on domestiquer les rêves, en particulier ceux des enfants ? C’est en tout cas le rêve de l’écologiste Léonore Moncoud’huy, Maire de Poitiers depuis 2020. Elle vient en effet de supprimer les subventions de la municipalité aux aéroclubs de la ville. Un décision motivée par la volonté affirmée de « protéger l’avenir des enfants » et dit-elle « parce qu’il est des rêves dont on doit les préserver » !

Cette décision ne m’étonne pas vraiment. Elue au Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine depuis 2015, elle a, avec son groupe EELV systématiquement voté contre tout ce qui vole… Cela fait partie du dogme. Mais de là à vouloir réglementer les rêves !

En écoutant sa … Lire la suite

Olivier Guichard : « La multiplication des centres de vie dans un pays doit favorablement intervenir pour supprimer les déserts »

Afficher l’image source

Intervention d’Yves d’Amécourt cet après-midi dans l’hémicycle de la Région Nouvelle-Aquitaine, à propos de la rénovation des centre-bourgs.

Monsieur le Président,

Mes chers collègues,

Bien sûr, le mouvement de la ruralité votera cette délibération. Même si cette politique nous semble pour le moins insuffisante au regard des enjeux.

Depuis quelques années, les études d’opinion et les travaux sur l’évolution des styles de vie, révèlent que les Français – à plus de 80 % – espèrent plus d’espaces et de temps.

Ils veulent respirer, se détendre, profiter de leur famille et des richesses du patrimoine, rapprocher leur travail des lieux où ils aspirent à vivre.

D’une France concentrée, marquée depuis le XIXe siècle par l’essor industriel et la centralisation administrative, ils … Lire la suite

« La Rochelle territoire zéro carbone » : une fable de la Fountaine.

Afficher l’image source

Intervention d’Yves d’Amécourt, cet après-midi, dans l’hémicycle du Conseil Régional de la Nouvelle-Aquitaine (seul le prononcé fait foi).

Monsieur le Président, Mes chers collègues,

Nous nous abstiendrons sur cette délibération. Non pas que les choses que nous finançons ici ne soient pas intéressantes. Mais parce qu’à l’image de NéoTerra, il nous semble que c’est cher payé pour des résultats somme toute assez maigres.

C’est ce que l’on appelle de l’écologie de façade, de l’écologie de salon. Elle est finalement très dangereuse car d’une part elle coute cher et d’autre part, elle donne l’impression qu’on agit, alors que les résultats produits ne sont pas à l’échelle attendue…

Notre projet est toute autre !

Il est pragmatique. Il s’appuie sur la réalité des … Lire la suite

Sylviculture : pour une valorisation durable de la forêt

Le 24 mars dernier à l’occasion de la séance plénière du CESE, Marie-Hélène Boidin Dubrule (groupe des entreprises) et Antoine d’Amécourt (personnalité associée), au nom de la section de l’agriculture, de la pêche et de l’alimentation, présidée par Etienne Gangneron, ont présenté l’avis Face au changement climatique, quelle sylviculture durable pour adapter et valoriser la forêt française ?.

Les forêts françaises hexagonales et ultramarines, vastes et diversifiées constituent des atouts indéniables pour notre pays à de nombreux titres : vie économique, emplois, richesse de biodiversité, captation et stockage de carbone, paysages, loisirs…
Or, le changement climatique a déjà commencé, dans certaines régions, à porter atteinte à ce patrimoine indispensable à l’avenir de la société.
Il s’agit … Lire la suite

5,6 Milliards d’euros : c’est, cette année, le surcoût des énergies renouvelables payé par le contribuable.

Les surcoûts des énergies renouvelables intermittentes sont récapitulés et actualisés chaque année en juillet par la CRE lors de la mise à jour par la CSPE ( Charges pour le service public de l’énergie) désormais réglée par le contribuable de manière très diffuse et non transparente.

https://www.cre.fr/Documents/Deliberations/Decision/Evaluation-CSPE-2020

Pour mémoire, ce surcout, entre le prix de marché de la part énergie de l’électricité et le surcoût de production, pour les énergies renouvelables intermittentes en France métropole s’élève cette année à 5,6 Milliards d’euros … en dix ans le budget de l’éducation nationale, … pour quelques pour cents de la production d’électricité et sans aucun intérêt au regard de la lutte prioritaire contre l’effet de serre puisque l’électricité française , grâce au … Lire la suite

“Politique en Lot-et-Garonne : Alain Merly tête de liste aux Régionales et avocat de Pierre Chollet” (La Dépêche)

Alain Merly défendra les couleurs du Mouvement de la Ruralité aux Régionales de juin prochain.

L’ancien député du Lot-et-Garonne, Alain Merly, confirme qu’il sera candidat comme tête de liste départementale aux Régionales de juin prochain en Nouvelle-Aquitaine sous l’étiquette Le Mouvement de la Ruralité. Il prend aussi part au débat qui anime la droite et le centre dans le département pour défendre la position de Pierre Chollet comme chef de file en vue des élections départementales.

Lire la suite

Tribune (Valeurs Actuelles) : “Encore des normes, toujours des normes …”

Prélèvement à la source, RSE, loi santé au travail, loi Climat : derrière les bonnes intentions du gouvernement, le viticulteur girondin et conseiller régional Yves d’Amécourt dénonce de nouvelles contraintes administratives pour les entreprises françaises. Tribune.

“Selon une étude menée par Sage/Plum, la perte de productivité à cause des tâches administratives en France serait de 7,7% du temps de travail, soit environ 43,9 milliards d’euros. Bien sûr, une entreprise sans administration n’existe pas. Mais selon la même étude, le temps consacré aux tâches administratives en Allemagne est de 3,7%. Tendre vers cet objectif de 3,7% serait un réel progrès et permettrait un gain de productivité de 22 milliards d’euros par an ! Autant dire que la simplification de l’administration en entreprise serait … Lire la suite