Et si une agriculture intensive préservait mieux l’environnement ?

Herbage illustrant étude britannique sur agriculture intensive
Une étude que vient de publier l’université de Cambridge arrive à une conclusion à laquelle les écologistes ne s’attendaient pas vraiment : une corrélation positive existe entre agriculture intensive et préservation de l’environnement !

Une étude menée par le professeur Andrew Balmford de l’université de Cambridge pose la question de savoir si nous devons concentrer ou bien étendre notre empreinte, avec d’un côté le « land sparing » que l’on peut traduire par épargner les terres et de l’autre le « land sharing » ou le fait de partager les terres avec les espèces vivantes de la faune et de la flore. Pour ce qui est du partage, la terre cultivée peut accueillir la vie sauvage et lui fournir … Lire la suite

Violences contre la police, Anne Hidalgo et la Présidentielle, chasse le week-end et pendant les vacances … C’étaient les sujets de notre débat hier matin sur Sud-Radio.

Invité de Valérie Expert (Sud-Radio) pour l’émission Parlons Vrai avec Bertrand Soubelet, Sophie de Menthon et Arnaud Benedetti

… sans oublier les coups de cœur et les coups de gueule de chacun des débatteurs. De retour du Maroc, je dis mon « coup de cœur » pour ce pays et son développement depuis 20 ans.

La passionnante vie d’une aristocrate berrichonne d’après ses livres de comptes

Afficher l’image source
« Je croyais trouver une aristocrate enfermée dans son milieu, je découvre une femme libre. Il lui arrivait même de porter la culotte alors que c’était interdit par l’église »

Nicole Ovaere-Raudet édite un livre sur la vie d’une aristocrate du Cher au XVIIIe siècle, Marie-Magdelaine Agard de Champgrand. Et cette vie est toute entière issue des livres de comptes tenus par Marie-Magdelaine, année après année, de 1773 à 1804.

Lire la suite

Nucléaire – Un EPR au Blayais  ?

Par Alain Desgranges*

Afficher l’image source

Six scénarios pour six EPR  ? Telle est l’équation proposée au Président de la République avec la remise d’un rapport de RTE (gestionnaire du réseau de transport de l’électricité). Un rapport qui démontre l’urgence d’une décision fondée sur la relance du nucléaire que la hausse des prix du gaz et de l’électricité pare  soudain de toutes les vertus.

Alors que les médias déroulaient le tapis rouge en faveur du nucléaire en prévision de l’annonce de du plan « France 2030 », le projet d’Emmanuel Macron limité aux seuls SMR, ces petits réacteurs modulaires sur lesquels EDF travaille depuis quelques temps, laissait dubitatif.

Un premier pas  qui ne permettait pas de répondre au doublement des besoins en électricité en 2050 … Lire la suite

les-republicains.net le leader de la e-politique depuis 2001.

Merci au e-journal les-republicains.net , leader de la e-politique en France depuis 2001, de relayer les articles de ce blog. Le journal les-republicains.net est aujourd’hui le N°1 des sites politiques en France ! Plus de cent sites amis pointent sur lui. Echanger des liens entre sites est d’abord un mode de relations équilibrées et un respect affiché des soutiens entre amis. N’hésitez pas, comme je le fais aujourd’hui, à conseiller à vos amis de pointer sur les-republicains.net. C’est un moyen efficace de le faire connaître et de vous faire connaître.

Code de la route : et si on arrêtait « d’emmerder les Français » ?

Afficher l’image source

C’était en 1966, Georges Pompidou alors 1er ministre lançait à son chargé de mission nommé Jacques Chirac : « Mais arrêtez donc d’emmerder les Français ! Il y a trop de lois, trop de textes, trop de règlements dans ce pays ! On en crève ! Laissez-les vivre un peu et vous verrez que tout ira mieux ! Foutez-leur la paix ! Il faut libérer ce pays ! ».

La France, le pays des lois, des normes et des décrets … Ça n’est pas nouveau et c’est comme cela que les Chinois nomment la France : fà guó (littéralement « pays de la loi »)

« Huit heures du matin : Pierre et Jean partent pour le chantier. Ils ont déjà eu le temps de charger dans … Lire la suite

Electricité « verte » : ne tombons pas dans le panneau ! (Valeurs actuelles)

Forêt de pins dans les landes girondines / photo Yves d’Amécourt
Porte-parole national du Mouvement de la Ruralité, Yves d’Amécourt s’élève contre un projet fou de déboisement de 1000 hectares de pinèdes en Gironde pour produire une électricité dont la région n’a pas besoin. Tribune.

À Saucats, dans les Landes girondines, on envisage de déboiser 1000 hectares de pinèdes (la taille du bois de Vincennes) pour implanter 1000 hectares de panneaux photovoltaïques afin de produire ce que les promoteurs – ENGIE et NEOEN – nomment de l’électricité « verte » par opposition sans doute à l’électricité noire, celle produite avec du charbon ou du pétrole, comme en Allemagne …

Lire la suite

«Le cirque traditionnel n’est pas un lieu de maltraitance animale» (Figaro Vox)

«De nombreuses normes encadrent le transport, l’habitat, ou les spectacles qui ne doivent jamais placer l’animal en situation de difficulté». Jean-Marie MAILLET / stock.adobe.com

Gilles-William Goldnadel est avocat ; Gérard Vignoble est député honoraire du Nord ; Yves d’Amécourt est porte-parole du Mouvement de la ruralité.

Le parlement est en passe d’adopter une proposition de loi permettant d’interdire la détention d’animaux dans les cirques. Pour les trois cosignataires de cette tribune, cette mesure peut paradoxalement générer des abandons préjudiciables aux animaux.

Lire la suite

J.-C. Fromantin reçoit le prix Simone Weil de l’enracinement

Après Denis Tillinac en 2020, le maire de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) a reçu, le 13 octobre 2021, ce prix décerné par le think tank « Ecologie responsable ». Alors que la philosophe Simone Weil a « inspiré » son engagement politique par son ouvrage commandé par le général de Gaulle, Jean-Christophe Fromantin bouscule les règles du politiquement correct pour remettre l’intérêt général au cœur des politiques publiques.

Jean-Christophe Fromantin se dit « optimiste », car lorsqu’on interroge les Français sur l’endroit où ils veulent vivre, « ils répondent qu’ils veulent vivre dans les territoires », se réjouit-il, arguant « qu’en disant cela, ils ouvrent, sans s’en rendre compte, une perspective politique extraordinaire qui consiste à réinvestir la diversité territoriale de la … Lire la suite

Dans un contexte de changement climatique rapide, réduire la forêt à sa simple fonction de sanctuaire serait une erreur !

Ramassage de troncs après une coupe dans un bois français géré par l'Office national des forêts.

« Le prélèvement d’arbres permet de stocker du carbone durablement : sur une forêt protégée naturelle, les arbres en fin de vie meurent et relâchent leur carbone dans l’atmosphère. Si ces mêmes arbres sont utilisés pour du bois brut, le carbone reste piégé dans le bois. »

Par Fanny Butler-Roussel (ingénieur agronome spécialisée dans le développement durable des plantations agro-industrielles tropicales), Pierre Bois d’Enghien (ingénieur agronome et enseignant en sciences de l’environnement)

Lire la suite

Invité de « Parlons vrai » sur Sud-Radio

Hier matin j’étais invité de l’émission « Parlons vrai » sur Sud Radio animée par Valérie EXPERT. J’ai notamment dénoncé en début d’émission, le projet abracadabrantesque de Saucats : déboiser 1000 ha de pins pour planter 1000 hectares de panneaux photovoltaïques. Une aberration tant écologique qu’économique.

Un éleveur de bovins viande sur quatre vit sous le seuil de pauvreté (La France Agricole)

Niveau de vie - Un éleveur de bovins viande sur quatre vit sous le seuil de pauvreté

Les disparités de niveaux de vie sont fortes parmi les ménages agricoles ; de 9 800 € par an pour les 10 % les plus modestes, à 46 500 € pour les 10 % les plus aisés, selon l’Insee. Les éleveurs de bovins à viande ont les revenus et le niveau de vie les plus faibles, et un sur quatre vit sous le seuil de pauvreté.

Dans les zones d’élevage, en particulier dans les territoires de production de bovins à viande ou mixte, d’ovins ou de caprins, les revenus agricoles sont les plus faibles, autour de 12 000 € en 2018. Ils constituent un tiers des ressources des ménages, et les autres revenus d’activité, comme le salaire du conjoint par … Lire la suite

Sauveterre-de-Guyenne. Cédric, Jérémie et Benoît, les jardiniers qui fleurissent la ville.

Cédric, Jérémie et Benoît sont les jardiniers de la Ville. Ils s'attellent à fleurir et à entretenir les espaces verts de la bastide.
Cédric, Jérémie et Benoît sont les jardiniers de la Ville. Ils s’attellent à fleurir et à entretenir les espaces verts de la bastide. (©Le Républicain Sud-Gironde)

Depuis quelques mois un air champêtre souffle sur la bastide, des fleurs poussent dans l’encoignure des murs tandis que se multiplient massifs et jardinières. Cédric Gniagiresponsable des espaces verts de Sauveterre-de-Guyenne (Gironde) de la commune s’explique :

Lire la suite

Macron et le nucléaire, un changement de cap ?

Tribune signée Alain Desgranges, ingénieur en Génie atomique et membre de l’ONG PNC-France

Tous les signaux sont au vert pour que le Président de la République décide d’un changement de cap dans sa politique de l’énergie en reconnaissant l’intérêt du nucléaire pour la France et le climat et en tire toutes les conséquences…

La hausse des prix de l’électricité liée à celle du gaz que l’on présente comme la résultante de plusieurs facteurs dont la réduction des approvisionnements de Russie, la taxe carbone ou la nécessaire adaptation des réseaux de transport de l’électricité à la prolifération des énergies renouvelables, contribue à voir d’un autre œil l’intérêt que représente le nucléaire…

Il est grand temps de faire acte de résistance envers … Lire la suite

Lettre de Brigitte Pistre, maire de Frazé (28), présidente du « Vent des Maires »

Afficher l’image source
Bonjour chers amis de Vent des maires,

Ce vendredi se sont tenus les premiers « Etats généraux départementaux » sur les énergies renouvelables. 
Cette première a eu lieu en Eure-et-Loir, car selon la préfète « la pression y est importante, notamment en raison de l’action de Vent des maires ». C’est une forme de reconnaissance et cela démontre le poids de notre collectif. 
J’y étais invitée, mais malheureusement j’étais la seule représentante d’association. 
Etaient également conviés, pour information, les sénateurs, les députés, le président du Parc du Perche, la DDT, la Direccte, les présidents de communautés de communes, le président de la Chambre d’Agriculture, les sous-préfets… et bien entendu, la FEE (fédération professionnelle de l’énergie éolienne). Cette liste n’est pas
Lire la suite

« L’abandon de l’indépendance énergétique de la France serait plus qu’une faute, ce serait un crime » Valéry Giscard d’Estaing

Afficher l’image source

Une transition énergétique soutenable nécessite de :

1) Développer et donc soutenir financièrement le nucléaire pour continuer à bénéficier d’une production massive d’électricité bon marché.

2) Prolonger la durée de vie du parc nucléaire actuel jusqu’à 60 ans si possible, voire 80 ans, comme aux États-Unis où certains réacteurs sont déjà autorisés à fonctionner 80 ans.

3) Préparer le recours dès 2050 aux réacteurs de la génération IV en lançant la construction du réacteur de démonstration ASTRID. La France possédera sur son sol 5000 années de réserve de combustible uranium en 2050 pour la génération IV.

La politique européenne fondée depuis plus de 15 ans sur le vent et le soleil, et qui parie follement sur l’hydrogène, est une faute grave … Lire la suite

[Tribune] Prison ferme pour Nicolas Sarkozy, sursis requis contre Alexandre Benalla : avons-nous tous le droit à la même justice ?

A-t-on entendu il y a quelques jours la position du procureur, Yves Badorc, qui requérait pour la dernière fois au nom du parquet de Paris, avant une prochaine mutation, dans l’affaire Benalla : « L’affaire a déjà été jugée par le tribunal de l’opinion, les prévenus marqués au fer rouge des réseaux sociaux, condamnés à raser les murs, confinés avant l’heure. » Il justifiait ainsi ne requérir notamment pour Alexandre Benalla qu’une condamnation à dix-huit mois de prison avec sursis, comme si les protagonistes de cette affaire avaient déjà été effectivement condamnés par l’opprobre publique.

Lire la suite

« CES VILLAGES QUI ONT DU PEPS ! » Frédéric Ville

Préface de Roch Chéraud, président de l’Association des maires ruraux de Loire-Atlantique

Commencé avant la crise sanitaire, ce livre ne surfe pas sur une ruralité devenue à la mode, même s’il entre en forte résonance avec cette actualité. Convaincu que les territoires ruraux sont une chance pour un développement équilibré du territoire, Frédéric Ville aborde ici tous les items qui peuvent révéler le dynamisme d’un territoire rural, après de nombreux interviews, enquêtes et reportages à travers la France rurale.

Le Tome 1 est consacré à l’économie et aux services : agriculture en circuits courts et de qualité ; réussites économiques  et entrepreneuriales ; maintien ou création de services publics, services de garde d’enfants et commerces ; tourisme vert ; mobilité (actives, partagées…) ; lutte contre … Lire la suite

Tribune. « Pour une Association des maires de France indépendante, utile et constructive »

En novembre, François Baroin quittera la présidence de l’Association des maires de France. David Lisnard (LR, Cannes) et André Laignel (PS, Issoudun) se sont alliés pour briguer sa succession. « Une liste unitaire pour dépasser les clivages partisans, dans la grande tradition de l’AMF qui n’a pas vocation à devenir une instance politique, au service d’un parti ou du pouvoir en place », écrivent leurs partisans.

Maires ou présidents d’intercommunalité, nous exerçons nos mandats d’élus locaux au service de tous nos concitoyens et agissons au quotidien avec la même passion de nos communes.

C’est avec ferveur et enthousiasme que nous remplissons notre mission, autour de quelques principes essentiels : le bon sens, le goût de la proximité, la volonté d’agir … Lire la suite

Commentaires récents