La Nouvelle-Aquitaine n’a pas besoin de nouvelles éoliennes !

Afficher l’image source

En commission permanente ce vendredi, je me suis opposé au nom du « Mouvement de la Ruralité » (LMR) aux subventions d’associations pro-éolien par la Région Nouvelle-Aquitaine.

Selon le bilan effectué en 2019 par RTE, la Nouvelle-Aquitaine est excédentaire en énergie décarbonée : elle produit 56,2 TWh (+4,5% par rapport à 2018) et en consomme 39,8 TWh.

80% du parc de production d’électricité régional est nucléaire, 7% hydraulique, 5% solaire et 3% éolien.

La Nouvelle-Aquitaine n’a pas besoin de nouvelles éoliennes !

Afficher l’image source

Par ailleurs, j’ai demandé qu’à court terme, et sans attendre, la Région puisse tester sur sa flotte de bus scolaires diesels, les kits de comburation qui permettent de réduire la consommation de 15% et les émissions de particules … Lire la suite

“Aménager les territoires de la grande région Nouvelle-Aquitaine en s’appuyant sur les villes moyennes”

Mon intervention, hier après-midi, en assemblée plénière de la Région Nouvelle-Aquitaine.

Monsieur le Président,

Mes chers collègues,

Depuis quelques années, les études d’opinion et les travaux sur l’évolution des styles de vie, révèlent que les Français – à plus de 80 % – espèrent plus d’espaces et de temps. Ils veulent respirer, se détendre, profiter de leur famille et des richesses du patrimoine, rapprocher leur travail des lieux où ils aspirent à vivre.

D’une France concentrée, marquée depuis le XIXe siècle par l’essor industriel et la centralisation administrative, ils nous entraînent vers une France distribuée, faisant de la géographie une opportunité et de la qualité de vie un déterminant.

C’est une révolution.

Pendant quelques années on a pensé l’hyper-concentration urbaine … Lire la suite

La ruralité ce n’est pas un concept ou une idéologie, c’est 40% de la population Française !

Le Mouvement de la ruralité (LMR), appelé Chasse, pêche, nature et traditions (CPNT) jusqu’en 2019, est un parti politique français, créé en 1989 sous la forme d’une association. Son objectif est de défendre un certain nombre de valeurs traditionnelles de la France rurale. Eddie Puyjalon en est le président depuis 2016. J’en suis le porte-parole national.

Environnement, société, valeurs, aménagement du territoire, développement économique, … Le Mouvement de la Ruralité s’inscrit clairement contre l’idéologie mortifère d’Europe Ecologie Les Verts (EELV), un écologisme radical, un nouvel égoïsme d’origine urbaine, qui n’est bonne ni pour la planète, ni bonne pour l’humanité.

Entre l’animalisme et toutes ses composantes, et le transhumanisme, nous avons choisi une autre … Lire la suite

« On a beau être combatif, vient un moment où on s’écroule » : la détresse des petits patrons face à la crise.

Ricardo Blanch, 64 ans, patron de Paris Querido Voyage.  Aubervilliers.

Sur près de quatre millions de petites et moyennes entreprises (PME), combien sont-ils, ces dirigeants qui, en ce moment, livrent une bataille à corps perdu pour tenter de « sauver la boîte » ? Alors que peu de procédures ont été engagées durant le confinement et que les entreprises étaient assez protégées de la faillite par différents dispositifs, une hausse des défaillances se profile – de l’ordre de 21 % d’ici à 2021, selon un rapport de l’assureur-crédit Coface publié début juin. 

Lire aussi : « Près de 100 000 sociétés pourraient disparaître d’ici la fin de l’année »

A Armentières (Nord), Rousselle Industrie, petite société quasi centenaire qui fabrique des machines pour la chimie, y a échappé de peu. … Lire la suite

8 octobre : l’appel du mouvement de la ruralité !

La proposition de loi n°3293 visant à mettre fin à l’élevage intensif, à l’élevage pour la fourrure, à la chasse à courre, à la chasse par déterrage, à la chasse à la glu, à la détention d’animaux sauvages dans les cirques sera présentée à l’assemblée nationale par le député Cédric VILLANI le 8 octobre dans l’après-midi.

Elle est cosignée des député(e)s Delphine BATHO, Émilie CARIOU, Annie CHAPELIER, Guillaume CHICHE, Yolaine de COURSON, Jennifer De TEMMERMAN, Paula FORTEZA, Albane GAILLOT, Hubert JULIEN‑LAFERRIÈRE, Sébastien NADOT, Matthieu ORPHELIN, Aurélien TACHÉ, Frédérique TUFFNELL, Bastien LACHAUD, Régis JUANICO, Jérôme LAMBERT, Olivier FALORNI, Jean‑Charles LARSONNEUR, Dimitri HOUBRON, Valérie PETIT, Pierre‑Yves BOURNAZEL, Florence GRANJUS, Anissa KHEDHER, Mohamed LAQHILA, Laurent GARCIA, David LORION, Éric DIARD et Vincent LEDOUX.

Plus que jamais le Mouvement de la ruralité (LMR) est un défenseur actif du monde rural. Après son intervention réussie auprès du Premier ministre, demandant le retrait de la signature de son … Lire la suite

Le Mouvement de la Ruralité vient de créer son propre groupe au Conseil Régional.

Pour le Président National de LMR, Eddie Puyjalon, et les élus du groupe, il est devenu urgent de répondre politiquement à la situation de crise profonde que traverse notre pays et de clarifier l’engagement de sa formation politique en vue des prochaines élections régionales.

Au moment où les élus écologistes, nouveaux élus des métropoles, jour après jour, démontrent  leur méconnaissance totale de notre monde rural, de ses valeurs, qui sont aussi les valeurs profondes de la France. Nous voulons réaffirmer haut et fort notre amour de la France, de la Nouvelle-Aquitaine et de l’ensemble de ses territoires. Face aux absurdités proférées récemment, nous pensons que le bon sens rural doit, de nouveau, servir de guide à l’ensemble nos politiques, y … Lire la suite

Sénatoriales : dimanche, l’heure du choix !

Message aux grands électeurs de la Gironde.

Chers collègues,

Dans quelques minutes la campagne des élections sénatoriales 2020 s’arrêtera pour vous laisser le temps de la réflexion avant dimanche. Le vote se déroulera à la Préfecture de la Gironde, de 8h30 à 17h30. Il est obligatoire.

2020 fut une année atypique, les élections municipales ont été reportées et la campagne des sénatoriales fut de courte durée. Nous avons utilisé pour vous faire connaître notre projet politique, les valeurs que nous portons, tous les moyens à notre disposition. Nous vous remercions sincèrement pour votre écoute et pour votre accueil.

Avec 9 listes, ce scrutin vous offre un choix incomparable. Les listes en présence défendent des projets de société bien différents.

Pour
Lire la suite

/J-2/ “Oui à l’écologie, non aux dogmes”, nos propositions pour l’écologie.

Nous n’héritons pas la terre de nos parents. Nous l’empruntons à nos enfants » par cette maxime, Antoine de Saint Exupéry place l’écologie au cœur du développement durable de la société.

Mais cette écologie de la transmission n’est pas celle de l’ “écologie radicale” qui occupe aujourd’hui les esprits et les médias. L’écologie que nous portons est une écologie du bon sens. Au contraire des discours du moment, elle est enthousiasmante !

Entre les animalistes et les transhumanistes, notre voie est celle d’un humanisme résolu où l’homme prend à bras le corps les défis qui lui sont lancés pour construire un monde meilleur pour les générations futures.

Pour cela, nous nous sommes donné trois objectifs : 
– lutter contre les mensonges de l’écologie … Lire la suite

/J-3/ «Formation et logement au cœur des parcours professionnels», nos propositions.

Viviane Chaine Ribeiro : “La crise sanitaire, économique et sociale est devant nous, avec ses conséquences : l’emploi. Présidente de la FTPE, Fédération des très petites entreprises et ayant beaucoup travaillé autour des réformes du droit du travail et de la formation, je suis très attentive et concernée par :

  • L’équilibre dans les relations sociales au sein de l’entreprise
  • La relation qualification- emploi et logement
  • Les transformations des métiers et des compétences que la crise va exacerber et accélérer
  • La difficulté des TPE et PME de se réinventer en gardant le savoir faire de leurs collaborateurs
  • La difficulté du chômage et de sa requalification : ce sentiment d’exclusion
  • Et nous pourrions continuer cette liste.

Ayant présidé pendant 3 ans Action logement immobilier, j’ai Lire la suite

/J-4/”Pour des services publics agiles et accessibles”, nos propositions pour les services publics.

Pascal Bérillon : “Le Sénat a pour mission de représenter les territoires afin de les accompagner dans leur développement économique et social. Fort de son expérience et de sa détermination, Yves d’Amécourt possède toutes les qualités requises pour représenter la Gironde par un travail de législateur attentif au quotidien des collectivités locales et aux besoins de tous les Girondins.

Actif avec des responsabilités régionales à La Poste, je suis particulièrement sensible au maintien des services publics, notamment, en milieu rural et dans les quartiers isolés. Si les modes de gestion des services publics sont pluriels, le législateur doit veiller à ce que le « service au public » soit maintenu au plus près des populations et cela dans une dynamique de responsabilité … Lire la suite

/J – 5/ « lutter pour une reprise rapide », nos propositions pour le monde économique.

Viviane Chaine-Ribeiro : “Notre vitalité économique, nos emplois dépendent de nos entreprises, c’est une évidence. Dans le contexte économique et sanitaire d’aujourd’hui, cette vitalité va reposer sur notre capacité à tous à pouvoir capter les différentes aides et actions de soutien, qu’elles soient européennes, nationales ou régionales.

Les aides européennes seront consacrées majoritairement aux grands projets et n’arriveront pas avant fin 2021 puis échéancées en 2022 et 2023.

Les actions nationales (60% du plan de relance) et à part celles relatives aux embauches de jeunes et d’apprentis, ce qui est une bonne chose, doivent être précisées par le PLF et le PLFSS donc pas avant 2021.

Une étude de la Chambre de Commerce et d’industrie de la Nouvelle Aquitaine décrit le … Lire la suite

(Vidéo) A propos de la loi “3 D”, j’étais hier l’invité de l’Union Régionale HLM.

J’étais hier à Bordeaux l’invité de Muriel Boulmier, Présidente de l’Union Régionale HLM pour le colloque « Nos énergies positives au service de la relance ».

Voici ma réponse aux deux questions qui m’ont été posées.

“Quelles peuvent être les attentes d’un territoire rural en matière de décentralisation ou de droit à l’expérimentation ?”

“Certains voient dans la loi 3D (Décentralisation, Déconcentration, Différenciation) la poursuite de l’effritement de la présence de l’Etat dans les territoires. Alors menace ou opportunité ?”

/J-6/ “La santé est l’affaire de tous”. Nos propositions pour la santé.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Forces-Vives-1024x354.jpg.

Pierre Giraud, chirurgien-orthopédiste : “La pandémie actuelle nous montre l’importance de l’investissement et de la coopération de l’ensemble des acteurs de la santé pour une prise en charge adaptée. Il s’agit d’une expérience inédite toujours en cours, qui en appelle au renouveau de la démocratie sanitaire mobilisant le monde professionnel, associatif et institutionnel.

La reconnaissance à la fois humaine et matérielle de tous les acteurs participant de notre parcours de santé (médecins, infirmières, aide-soignants, kinésithérapeutes…mais aussi assistantes sociales et personnel administratif de santé) a été primordiale et constructive.  Nous avons en effet pu compter sur la coopération sans faille de l’ensemble de ces personnels qui n’ont pas démérité par leur polyvalence et sens du devoir.  De même, les secteurs de … Lire la suite

/J-7/ “Nos enfants sont l’avenir de la France”. Nos propositions pour l’éducation et l’intégration.

Maître Stéphanie Tambo : “Avocate au barreau de Libourne, originaire de Bameka-Lasit au Cameroun, j’ai intégré en 6ème position la liste d’Yves d’Amécourt, pour ces élections sénatoriales en Gironde, y représentant dans ma candidature les couleurs du Rassemblement du Peuple Français (RPF).

Jeune femme issue de cette immigration qui apporte ses forces à la France, j’y trouve l’expression d’un remerciement chaleureux pour mon pays d’accueil : une forme de patriotisme et même d’amour reconnaissant.

Je suis consciente d’y incarner la réussite d’un chemin d’assimilation illustré par un projet professionnel abouti et mon engagement citoyen.

Après avoir été autorisée à séjourner puis à y enraciner mon parcours de vie, mérite et dignité de comportement m’ont ouvert les portes
Lire la suite

/J-8 / “Vivre de notre métier”, nos propositions pour l’agriculture.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Forces-Vives-1024x354.jpg.

«Si ça bouge, taxez-le. Si ça continue à bouger, réglementez-le. Si ça s’arrête de bouger, subventionnez-le». C’est ainsi que Ronald Reagan, ancien président des États-Unis, décrivait la gestion de l’économie par les administrations publiques…

Notre monde rural, quoique très divers, connait le plus souvent ce douloureux paradoxe d’être sur administré. Le nombre des organismes de tutelle de l’agriculture est supérieur à 400, sans pour autant favoriser la performance économique de nos exploitations qui subissent un nombre de contraintes de plus en plus grands chaque jour. La loi EGALIM qui devait aboutir à une meilleure rémunération des agriculteurs a finalement abouti à de nouvelles contraintes pour les filières. Les prix de vente ont augmenté, mais pas pour les agriculteurs.

Nous agriculteurs, loin de l’image d’épinal, … Lire la suite

Edgard TUPËT-THOMÉ, Alias “Thomé-Tom”

Afficher l’image source

Nous apprenons avec tristesse le décès du Compagnon de la Libération Edgard Tupët-Thomé. Ses obsèques auront lieu aux Invalides le jeudi 17 septembre à 10h30.

Edgard Tupët est né le 19 avril 1920 à Bourg-la-Reine (Seine). Après l’obtention de son baccalauréat, il poursuit ses études à l’Ecole supérieure de Théologie de Reims. N’ayant pas la vocation, il choisit en octobre 1938, de s’engager par devancement d’appel au 8e Régiment de Zouaves à Mourmelon. Il participe comme sergent aux attaques en Lorraine dès septembre 1939 puis en Belgique en mai 1940. Il prend part à l’évacuation de Dunkerque, son unité protégeant l’embarquement du corps expéditionnaire britannique.

Fait prisonnier le 4 juin à Dunkerque, il s’évade de Rexpoëde le 10 juin … Lire la suite

“Mon beau sapin, roi des forêts, que j’aime ta verdure !”


Communiqué de Presse de l’Association Française des Eaux et Forêts

Pourquoi le maire de Bordeaux veut-il tuer notre traditionnel sapin, symbole du renouveau de la vie, en refusant d’ériger ce qu’il qualifie sinistrement « d’arbre mort de Noël » ?

Il est pourtant un parfait symbole « vert » de l’éternité. L’arbre de Noël
est une tradition ancienne qui apporte la joie et ne fait de mal à personne.

L’AFEF (Association Française des Eaux et Forêts) estime que s’en prendre à cet arbre symbole pour le tuer, est dérisoire.

Pourquoi le nouveau maire de Bordeaux veut-il tuer le sapin de Noël

Contrastant avec une nature dénudée, triste et en repos hivernal, depuis la période romaine les végétaux à feuilles persistantes, … Lire la suite

Hier soir le RELPA accueillait Philippe Bilger

Chers amis,

Après Bruno Retailleau, Agnès Verdier Molinié, Jérome Fourquet et Jean Lassalle, avant Jean-Christophe Fromantin, nous recevons aujourd’hui Monsieur Philippe Bilger.

Ce rendez-vous a été annulé deux fois. La première à cause des grèves ou des intempéries qui empêchaient les TGV de rouler vers Bordeaux, la seconde à cause du confinement dû à la crise du coronavirus.

Nous voilà ce soir ensemble. Je le remercie de sa venue. Nos échanges seront suivi d’une séance de dédicace.

Philippe Bilger a été Juge d’instruction, puis avocat général, il est resté au service de la justice pendant près de quarante années. Il est connu notamment pour avoir été avocat général à la cour d’assises au sein de la cour d’appel Lire la suite

Yves d’Amécourt : “Je suis un grand défenseur de la démocratie représentative.”

Bonjour Yves d’Amécourt. Pourquoi vous engagez-vous dans
cette élection sénatoriale ?

Yves d’Amécourt : Bonjour, j’ai aujourd’hui 52 ans, je suis chef d’entreprise, élu local depuis 16 ans. Nos 6 enfants sont aujourd’hui adultes. Je souhaite mettre mon expérience de conseiller général, maire, président de communauté de communes et conseiller régional au service des maires et des élus de la Gironde. En 2015 j’étais chef de file de la campagne des élections cantonales pour « Gironde Positive » qui regroupait les candidats de la droite et du centre. Je connais bien le département de la Gironde et la plupart de ses 535 communes. La tâche d’élu local est ardue, de plus en plus complexe, les ressources financières viennent à manquer, … Lire la suite