Quand la France défendra-t-elle ses viticulteurs ?

Le 11 mai dernier, à l’issue d’un interminable suspens, le Ministre de l’Agriculture et celui de l’Economie ont annoncé leur plan de sauvetage de la viticulture. La filière viticole est la seconde contributrice, derrière l’aérospatiale, à la balance commerciale de la France. Compte-tenu des fuites distillées savamment dans la presse quelques jours auparavant, on s’attendait à un plan de grande ampleur pour cette filière d’excellence française. Il n’en fut rien ! 

Bien sûr, il y a quelques dizaine de millions d’euros sur la table : des exonérations de cotisations sociales pour une enveloppe de 100 millions d’euros (toujours pas confirmées à ce jour par la Mutualité Sociale Agricole), et un dispositif de distillation de crise à hauteur de 140 millions … Lire la suite

Le Conseil constitutionnel examinera les QPC le lundi 15 juin à 15h

Le Conseil constitutionnel examinera en audience publique l’affaire “QPC n°2020-849” le lundi 15 juin 2020 à 15h dans le cadre d’une audience organisée selon des modalités visant à tenir compte très strictement des consignes sanitaires.

Cette audience se tiendra dans le grand salon du Conseil pour permettre le respect des règles de distanciation physique. L’accès à la salle sera restreint aux avocats et aux parties en nombre limité, ainsi que le permet le règlement intérieur QPC du Conseil.

La captation audiovisuelle qui en sera assurée permettra à tout un chacun de visionner cette audience en direct ou en différé sur le site internet du Conseil.

En savoir plus sur ce blog

Elections municipales : des recours et beaucoup d’interrogations (Valeurs Actuelles)

Yves d’Amécourt était maire de Sauveterre-de-Guyenne en Gironde jusqu’à mercredi soir. Il n’était pas candidat à sa succession. Il revient sur un scrutin qui n’aurait selon lui et les membres de son association jamais du être validé. Il a observé comme des milliers d’autres élus, la baisse de participation exceptionnelle le 15 mars dernier en pleine crise du coronavirus. 30% des électeurs habituels des élections municipales ne sont pas venu voter. Le 16 mars il a lancé une pétition pour l’annulation du 1er tour qui recueille, à ce jour, 17000 signatures. Il a ensuite créé avec d’autres élus l’association « 50 millions d’électeurs ! » qui a œuvré depuis cette date pour déposer un certain nombre de recours devant le Conseil d’Etat, … Lire la suite

Financement de l’audio-visuel régional : de l’esprit de Géométrie et de l’esprit de finesse !

Monsieur le Président,
Mes chers collègues,

La délibération du 13 février 2017 avait pour objectif de créer un Service d’Intérêt Economique Général pour redéfinir le service public télévisuel régional :

– dans la cadre du nouveau périmètre de la loi NOTRE,
– avec le souci de l’harmonisation des 3 situations antérieures,
– et de lancer un Appel à Manifestation d’Intérêt pour recueillir les différents projets.

Notre groupe a toujours soutenu ce principe et a voté les différentes délibérations en février et en octobre 2017.

La Région a ainsi passé 4 contrats avec France 3 pour NoA, TV7 Bordeaux, OC Prod et Aldudarrak Bideo : ces 4 contrats arrivent à échéance en décembre 2020.

La délibération d’aujourd’hui, comme en 2017, nous propose … Lire la suite

Réouverture des lycées le mardi 2 juin : visite d’Alain Rousset au lycée Jean Renou de La Réole

Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, et Anne Bisagni-Faure, rectrice de la région académique Nouvelle-Aquitaine, rectrice de l’académie de Bordeaux, se rendront au lycée Jean Renou de La Réole ce mardi 2 juin 2020 à 11h, jour de la réouverture annoncée des lycées (1, rue Jean Renou).

L’objectif sera d’échanger avec le personnel du lycée (équipe de direction et de vie scolaire, enseignants, agents techniques du Conseil régional…) et de faire un point sur l’organisation matérielle et pédagogique de cette reprise post-confinement.

Cette visite sera également l’occasion de saluer la mobilisation des personnels, des partenaires associatifs et de la municipalité tant pour mettre en œuvre des actions essentielles de solidarité durant la période de confinement, que pour préparer … Lire la suite

A Sauveterre-de-Guyenne, je passe le relais ! Installation du conseil municipal élu le 15 mars 2020

Le Maire a plusieurs casquettes. Il est l’élu du peuple. Il est le Président du Conseil Municipal. Il est le chef des services municipaux. Il est aussi le représentant de l’Etat, aux ordres du Sous-préfet et du Préfet. Il est le chef de la police. Il doit concilier tout cela chaque jour, et ce n’est pas toujours chose aisée. D’autant qu’à coté de cela il a son métier et sa famille.

Intervention préliminaire d’Yves d’Amécourt, maire sortant (2008-2020)

Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux élus le 15 mars 2020,

En tant que Maire sortant, non-candidat à ma propre succession, je souhaitais vous accueillir ce soir et vous féliciter pour votre élection le 15 mars dernier.

La dernière tâche d’un maire, … Lire la suite

La forêt au cœur du monde de demain.

Retrouvons le bon sens paysan… la forêt et les forestiers ne l’ont jamais perdu ! Alors que le confinement et le ralentissement de l’activité économique nous incitent à réfléchir à nos modes de consommation, je vous invite au nom des forestiers français à (re)trouver le temps long.

Sortie de crise

La crise du Covid-19 nous pousse à la réflexion. Nous nous demandons si nous vivions vraiment durablement ? Partout, les consciences s’éveillent. Les citoyens appellent à un mode de vie moins mondialisé, plus authentique. L’agriculture de proximité fait naître des vocations. Les consommateurs s’appliquent de plus en plus à consommer local, durable, de saison. Le diktat de l’urgence semble être suspendu, mis en parenthèse. Et alors que l’économie ralentit drastiquement, les arbres … Lire la suite

Le désamour des Français à l’égard des métropoles.

Écoutons les Français plutôt que les spécialistes. Quand on les interroge sur le mode de vie auquel ils aspirent, 41% préfèrent vivre dans un village, 43% dans une ville moyenne et seulement 13% dans une métropole [Enquête AMF-Cévipof 2019]. Depuis 5 ans, le solde migratoire de la région Île-de-France est négatif [Baisse de la population de 0,5% par an entre 2012 et 2016, l’équivalent de 12000 habitants/an – Sources INSEE 2018]. Dans toutes les études sur “les villes préférées des Français”, les petites unités urbaines arrivent en tête de classement. Dès 2019, dans son baromètre des territoires, l’Institut Montaigne rappelait l’enjeu : “redonner le pouvoir de choisir leur parcours de vie aux Français qui l’ont perdu, afin que chacun puisse Lire la suite

Relancer l’économie passe par la commande publique : ne baissons pas les bras !

Nous sortons du confinement et la période est un peu compliquée. Les listes élues au 1er tour dans 30000 communes ne sont pas en place. Les listes en lice pour un second tour dans 5000 communes ne savent pas exactement quand il aura lieu.
Certaines communes ont pris le soin de voter leur budget avant les élections par mesure de précaution, ce fut le cas à Sauveterre-de-Guyenne. D’autres l’ont voté après … De nombreuses communes n’ont rien voté du tout !

Les conseils communautaires (Métropoles, Communauté Urbaines, Communautés d’Agglomérations, Communauté de Communes) eux, sont à moitié élus, en attendant les seconds tours … On parle d’un second tour en juin, ou de deux tours fin septembre début octobre, ou même en … Lire la suite

Relancer l’économie passe par la commande publique : ne baissons pas les bras !

par Yves d’Amécourt, Maire de Sauveterre-de-Guyenne, Président de la Communauté des Communes Rurales de l’Entre-deux-Mers (photo), Conseiller Régional de la Nouvelle-Aquitaine.

Nous sortons du confinement et la période est un peu compliquée. Les listes élues au 1er tour dans 30000 communes ne sont pas en place. Les listes en lice pour un second tour dans 5000 communes ne savent pas exactement quand il aura lieu. Certaines communes ont pris le soin de voter leur budget avant les élections par mesure de précaution, ce fut le cas à Sauveterre-de-Guyenne. D’autres l’ont voté après … De nombreuses communes n’ont rien voté du tout ! Les conseils communautaires (Métropoles, Communauté Urbaines, Communautés d’Agglomérations, Communauté de Communes) eux, sont à moitié élus, en attendant … Lire la suite

“Aquitaine : le choix de la ruralité”

Bulletin hebdomadaire n° 1813 du lundi 11 mai 2020 de l’Agence de Communication Interrégionale de Presse (A.C.I.P.)

Entretien avec Yves d’ Amécourt, propos recueillis par Laurent Dornon, chargé de mission « agriculture » aux Carrefour des Acteurs Sociaux et du Partenariat Eurafricain.

Yves d’Amécourt, 52 ans, viticulteur, maire de Sauveterre-de-Guyenne (photo), est président de la Communauté de communes de l’Entre-Deux-Mers, conseiller régional. Il est également président du Rassemblement des élus locaux pour l’Aquitaine créé à la fin des années 90 par Jacques Chaban-Delmas et Hugues Martin.

La Communauté de commune dont vous avez pris la présidence en 2008 se situe en zone viticole, à une petite heure de Bordeaux, à proximité du Lot-et-Garonne réputé pour ses productions maraîchères et fruitières. L’économie d’un territoire Lire la suite

“Aquitaine : le choix de la ruralité” (ACIP)

Entretien avec Yves d’ Amécourt propos recueillis par Laurent Dornon, chargé de mission « agriculture » aux Carrefour des Acteurs Sociaux et du Partenariat Eurafricain.

Yves d’Amécourt, 52 ans, viticulteur, maire de Sauveterre-de-Guyenne, est président de la Communauté de communes de l’Entre-Deux-Mers, conseiller régional. Il est également président du Rassemblement des élus locaux pour l’Aquitaine créé à la fin des années 90 par Jacques Chaban-Delmas et Hugues Martin.

La Communauté de commune dont vous avez pris la présidence en 2008 se situe en zone viticole, à une petite heure de Bordeaux, à proximité du Lot-et-Garonne réputé pour ses productions maraîchères et fruitières. L’économie d’un territoire est-elle forcément attachée à ses productions agricoles ?

Bien sûr. Notre communauté des communes a fait le … Lire la suite

Souveraineté alimentaire : il ne faut pas « loganiser » l’agriculture Française !

Interview d’Yves d’Amécourt par le think tank “Droite de demain

Yves d’Amécourt est Maire de Sauveterre-de-Guyenne, Président de la Communauté des Communes Rurales de l’Entre-deux-Mers, Conseiller Régional de la Nouvelle-Aquitaine et membre du bureau politique de Force Républicaine en charge, au sein des Force Vives, de l’environnement, de la ruralité et de l’agriculture.

Est-ce que la situation du COVID-19 est bien gérée par le gouvernement, avec les aides fournies aux agriculteurs ?

Les agriculteurs bénéficient des mêmes aides que les autres entreprises : PGE (Prêt Garanti par l’Etat), reports de remboursements d’emprunt, reports des échéances de la Mutualité Sociale Agricole…  Ce sont essentiellement des aides à la trésorerie. Comme si le chiffre d’affaires que les agriculteurs ne réalisent pas en … Lire la suite

Baromètre Bpifrance et Rexecode « Trésorerie, Investissement et Croissance des TPE et PME »

Les 615 dirigeants de TPE et PME ayant répondu à l’enquête menée par Bpifrance et Rexecode fin avril 2020 font part d’une nette détérioration de leur trésorerie au cours des trois derniers mois. Celle- ci se dégraderait encore plus sensiblement dans les prochains mois. Malgré ces tensions financières, les PME pensent pouvoir affronter la crise notamment grâce à la forte mobilisation des dispositifs de soutien qui leur sont destinés. Ainsi, seules 7 % des PME jugent leurs difficultés de trésorerie insurmontables dans le contexte actuel.

La crise actuelle impacte également fortement l’investissement, attendu en net recul cette année par les chefs d’entreprise. Parmi les 81 % de PME qui avaient des projets d’investissement avant le déclenchement de la crise, 31 … Lire la suite

Ne laissons pas l’Etat d’Urgence défaire les valeurs de la République !

Nous sommes dans une situation totalement inédite et, il faut bien l’avouer, aberrante, avec des conseillers élus qui n’ont pas pu élire le maire, des maires battus qui continuent d’exercer leurs fonctions, des maires qui ne se représentaient pas, comme moi, et qui continuent d’exercer leur fonction en ayant avant tout le sens du bien commun, et enfin, il y a les communes où il y a eu ballottage… Autant de matchs démocratiques à la mi-temps qui n’en finit pas !

Faudra-t-il tout recommencer et quand ? Il est en effet grand temps que le droit soit dit et qu’il soit dit par ceux qui sont habilités à le faire : les 9 sages du Conseil constitutionnel !

Lorsque je lis les réactions des … Lire la suite

Souveraineté alimentaire : il ne faut pas « loganiser » l’agriculture Française !

Est-ce que la situation du COVID-19 est bien gérée par le gouvernement, avec les aides fournies aux agriculteurs ?

Les agriculteurs bénéficient des mêmes aides que les autres entreprises : PGE (Prêt Garanti par l’Etat), reports de remboursements d’emprunt, reports des échéances de la Mutualité Sociale Agricole… Ce sont essentiellement des aides à la trésorerie. Comme si le chiffre d’affaires que les agriculteurs ne réalisent pas en ce moment, ils pouvaient le rattraper plus tard.

Pourtant, les agriculteurs ne sont pas des entreprises comme les autres. Si vous êtes producteur de muguet ou de fraises, le jour où votre récolte est prête, il faut la vendre, sans quoi, vous la perdez.

Que s’est-il passé au moment de la récolte des fraises … Lire la suite

Europe : vers un plan « Marshall » à crédit !

A Bruxelles, les couloirs bruissent d’informations sur l’éventualité d’un « plan de relance » … Comme de coutume, les ministres de l’économie se réunissent la nuit pour en parler ensemble et, au petit matin, les yeux engourdis, viennent témoigner sur les plateaux et dans les studios, de leurs succès nocturnes. Que disent ces bruits de couloir ?

Il s’agit de préparer « un programme de relance » qui aiderait l’Union Européenne à se remettre de la dramatique crise du Covid-19.

L’UE créerait un nouveau fonds de 320 milliards d’euros, en levant cet argent sur les marchés financiers en échange de garanties fournies par les États membres.

Cet argent serait ensuite utilisé par les bénéficiaires pour lever davantage de fonds sur les marchés, le total visé … Lire la suite

Europe : vers un plan « Marshall » à crédit !

A Bruxelles, les couloirs bruissent d’informations sur l’éventualité d’un « plan de relance » … Comme de coutume, les ministres de l’économie se réunissent la nuit pour en parler ensemble et, au petit matin, les yeux engourdis, viennent témoigner sur les plateaux et dans les studios, de leurs succès nocturnes. Que disent ces bruits de couloir ?

Il s’agit de préparer « un programme de relance » qui aiderait l’Union Européenne à se remettre de la dramatique crise du Covid-19.

L’UE créerait un nouveau fonds de 320 milliards d’euros, en levant cet argent sur les marchés financiers en échange de garanties fournies par les États membres.

Cet argent serait ensuite utilisé par les bénéficiaires pour lever davantage de fonds sur les marchés, le total … Lire la suite

Le travail, comme le muguet du 1er mai, est un « porte-bonheur » !

Je vous souhaite à tous un bon 1er mai, avec une pensée particulière pour tous ceux qui travaillent depuis 4 semaines dans l’ombre ou la lumière, alors que les Français sont confinés ! Ils sont la fierté et la grandeur de la France. J’ai une pensée aussi pour tous ceux qui sont empêchés de travailler à cause de la crise.

Il aura fallu cette crise sanitaire pour que chacun comprenne que le travail est au cœur de nos vies et qu’il est essentiel pour le bon fonctionnement de l’humanité !

Le travail c’est un rôle pour chacun dans la société, c’est aussi l’honneur et la puissance d’un pays dans le concert des nations. Le travail c’est une fierté individuelle. C’est aussi … Lire la suite

Lettre ouverte aux sages de la République

Monsieur le Président du Conseil constitutionnel,
Mesdames et Messieurs les membres du Conseil constitutionnel,

C’est avec un grand intérêt que nous avons pris connaissance de l’interview que Monsieur le Président du Conseil Constitutionnel a accordée vendredi dernier au journal Le Figaro1.

Nous avons ainsi été rassurés d’apprendre que « ni le Conseil constitutionnel, ni son président n’ont, à aucun moment, été consultés avant le premier tour des élections municipales sur un éventuel report de celui-ci ». Il nous aurait en effet semblé étrange que le Conseil Constitutionnel ait pu donner son aval à une telle décision.

Nous avons également été rassurés de lire que le Conseil constitutionnel s’attendait à être « saisi de ces questions par la voie de la … Lire la suite