La filière viticole, le vin, les viticulteurs

Véraison : le mildiou recule, le botrytis arrive…

Nous sommes au stade de « fermeture » complète des grappes et nous approchons le début de la « véraison » notamment sur les blancs. On parle de véraison quand la grappe commence à perdre sa couleur verte pour prendre sa couleur finale. On trouve quelques graines de rouge sur les merlots qui commencent à vérer.

Le début de véraison annonce la fin de sensibilité des grappes au mildiou. C’est pour le viticulteur un « ouf de soulagement » !

Le risque de mildiou s’éloigne, mais le risque de botrytis arrive… avec l’apparition ici ou là, de foyers de pourriture grise sur les blancs notamment. Pour lutter contre ce risque nous privilégions les mesures « prophylactiques » : effeuillage et … Lire la suite

Terredevins.com est né

Le Groupe Sud Ouest et le site Vitisphère lancent un nouveau portail d’information sur le vin, prélude à la sortie d’un magazine national grand public.

C’est la grande nouveauté de l’année sur le front des médias spécialisés en vin et eau-de-vie. Le Groupe Sud Ouest (GSO) lancera le 1er septembre un magazine national bimestriel grand public consacré à ces activités qui passionnent de plus en plus d’amateurs soucieux d’apprendre, de bien consommer et d’acheter au juste prix. « Terre de vins », c’est son nom, s’accompagne d’un site Internet d’informations et de services déjà consultable gratuitement depuis quelques heures.

C’est en effet hier, à l’occasion de Vinexpo, salon mondial professionnel des vins et spiritueux qui se tient à Bordeaux pendant … Lire la suite

Solutions alternatives au désherbage total.

Une journée de démonstration de matériel de travail du sol et de tonte sous le rang, aura lieu le 1er juillet à la cave coopérative de Rauzan.

La Chambre d’Agriculture de la Gironde porte un programme d’actions sur le territoire du bassin versant de l’Engranne, avec pour objectif d’accompagner tous les agriculteurs pour améliorer et préserver la qualité de l’eau. L’un des objectifs majeurs de ce programme est ainsi de réduire les pollutions dues aux pratiques phytosanitaires.

En viticulture, le désherbage – et en particulier le désherbage sous le rang – offre d’importantes possibilités de réduction des quantités de produits phytosanitaires utilisées.

Une prochaine journée de démonstration de matériel de travail du sol et de tonte sous le rang, aura … Lire la suite

La Commission européenne renonce au coupage sur le rosé

La Commission européenne a annoncé mardi qu’elle renonçait à faire adopter par l’Union européenne (UE) l’autorisation de fabriquer du vin de table rosé en coupant du rouge avec du blanc, pratique très contestée en France et en Italie.

« Il n’y aura pas de changement dans les règles de production du vin rosé », a indiqué Bruxelles dans un communiqué, en affirmant avoir écouté les préoccupations des producteurs de vin ces dernières semaines contre les nouveaux règlements.

« Il est important d’écouter nos producteurs quand ils s’inquiètent de changements dans les régulations. Il était clair ces dernières semaines qu’une majorité de notre secteur viticole pensait que mettre un terme à l’interdiction du coupage allait saper l’image du rosé traditionnel », … Lire la suite

Bordeaux accueille le Concours National des Crémants de France et du Luxembourg

Concours_des_cremant.jpgEn 2009, c’est le CREMANT de BORDEAUX qui accueille le 19 ème Concours National des Crémants de France et du Luxembourg et c’est le syndicat viticole des AOC Bordeaux et Bordeaux Supérieur qui est chargé de l’organisation

A cette occasion et durant trois jours, nous recevrons les principaux responsables professionnels (producteurs, élaborateurs, œnologues, distributeurs) des sept régions productrices de Crémant:

  • Crémant d’Alsace,
  • Crémant de Bordeaux,
  • Crémant de Bourgogne,
  • Crémant de Die,
  • Crémant du Jura,
  • Crémant de Loire,
  • Crémant de Limoux,
  • Crémant du Luxembourg.

La dégustation du concours aura lieu le Vendredi 5 Juin, Au Château Goudichaud à Saint-Germain du Puch, de 10 h30 à 12 heures.

Réunion d’information destinée aux vignerons

« Suite aux dégâts causés par les violents orages des 11, 12 et 25 mai dans le secteur de l’Entre-deux-Mers il est organisé une réunion à la demande des viticulteurs concernés pour créer un collectif de défense des intérêts économiques et viticoles de notre région. »

« Afin de répondre aux multiples questions sur les démarches possibles concernant les assurances, les banques, les impôts, l’aménagement d’échéances des cotisations sociales, fiscales, la restructuration, les baux ruraux, les autorisations d’achat de vendanges… Et d’être à l’écoute des revendications et des inquiétudes face à ce fléau : une réunion aura lieu :

Le MERCREDI 3 JUIN à 19 heures à la Mairie de Créon – salle du conseil.

En présence de Madame Martine … Lire la suite

La viticulture, victime de fléaux en tout genre, est au bord de la crise de nerf…

Je ne sais pas si nous réussirons à nous en sortir entre les fléaux climatiques (grêle, gel), les fléaux sociétaux (ANPAA, lobby anti-vin, hygiènistes). Pressés que nous sommes par les partisans du « Meilleur des Mondes » qui souhaitent que les hommes se nourrissent de pillules… Pas soutenu par nos gouvernants, qui sont le plus souvent prisonniers d’une pensée convenable qui a envahi les Ministères et les couloirs du pouvoir, et qui voudraient que « boire du vin ce n’est pas bien« , mais qui laissent nos jeunes, auxquels la culture de la modération n’est plus transmise, se saouler la gueule aux premix, mélanges d’alcool fort et de sucre.

On détourne l’attention du citoyen, en jettant l’oprobe sur l’Europe … Lire la suite

Un délégué qui ne connaît pas bien ses dossiers…

Les experts de l’UE doivent examiner le 19 juin l’autorisation la fabrication du vin rosé de table par coupage de vin blanc avec du vin rouge, pratique interdite en Europe.

Rappelons que le coupage avait été interdit pour les vins de table à une époque où les subventions européennes variaient en fonction de la couleur du vin, ce qui permettait à des petits malins de frauder en mélangeant les teintes. D’ailleurs, il a toujours été légalement possible d’assembler en amont des raisins rouges et blancs pour tous les types de vins. C’est le cas notamment en champagne.

Pour ma part, j’ai toujours dfendu l’idée que l’on puisse produire des vins blanc, à Bordeaux avec le Cabernet-Sauvignon, cépage rouge, cousin du … Lire la suite

Orages de grêle les 11, 12 et 13 mai

Le 19 mai après midi la Direction Départementale de l’Agriculture et de la Forêt conduira une mission d’enquête dans le vignoble pour le régime des calamités agricoles, pour déterminer le périmètre et l’ampleur des dommages.

La grêle est défini par le code rural come un risque assurable. Les pertes de récoltes relèvent du régime des assurances et ne peuvent pas bénéficer d’une indeminisation du Fonds National de Garantie des Calamités Agricoles. Par contre, de profonds dommages sur les bois de la vignes qui sont de nature à entammer le potentiel de production pour les années suivantes sont classés en « pertes de fond » et peuvent bénéficier d’une indemnisation.

  • Aujourd’hui, force est de constater que très peu d’entreprises sont assurées
Lire la suite

Bordeaux « Premier Cru » une idée qui fait son chemin.

Lors du dernier conseil d’administration du syndicat des bordeaux et bordeaux supérieur, la commission « Bordeaux Premier Cru » a fait le bilan des propositions. Voici celles qui ont été adoptée par le conseil d’administration.

En plus des règles du « Bordeaux Supérieur », le Bordeaux Premier Cru aurait les caractéristiques suivantes :

  • Mode de conduite : rapport feuille/fruit minimum de 1,8 m2 de feuillage / kg de vendange.
  • Les parcelles produisant de l’AOC Bordeaux Premier Cru devront faire l’objet d’une affectation préalable pour une durée minimale de 5 ans.
  • Maturité des raisins lors de la vendange : Richesse en sucre des raisins pour le Merlot de 202 gr/litre, et pour les autres cépages de 195 gr/litre.cTitre alcoolométrique minimum :
Lire la suite

Bordeaux de l’été 2009 (sacré Bernard !)

Pour la 3ème année consécutive, Bernard Farges (sacré Bernard!), Président du Syndicat Viticole des Bordeaux et Bordeaux Supérieur, a convié un jury exclusivement féminin (sacré Bernard!) pour sélectionner les « Bordeaux de l’été 2009 » à la brasserie bordelaise très tendance « Chez Pompon ». Mais l’histoire ne dit pas qui avait sélectionné les 100 femmes (sacré Bernard!)…

En savoir plus sur la liste des heureux élus (sacré Bernard ! ) sur le site Aqui

Pour une TVA à 5,5% sur le verre de vin compris dans le repas.

A l’heure où les restaurateurs vont bénéficier d’un taux de TVA réduit, je propose un coup de pouce pour encourager la consommation modérée de vin dans les restaurants… Et encourager ce faisant la filière viticole française qui en a tant besoin !

L’état souhaite à la fois promouvoir une consommation modérée de vin et soutenir la filière viticole française, une de ses filière d’excellence notoire avec l’automobile et l’aérospatiale… Or, vue de Paris, ces deux objectifs paraissent inconciliables…

Les achats de vin en France diminuent chaque année… Car chaque année, la France perd des consommateurs réguliers de vin. Ces consommateurs sont remplacés par les jeunes générations qui ne partagent pas la culture gatronomique et oenologique et s’alcoolisent avec des boissons … Lire la suite

A Bergerac, la base reprend la main

Hier soir avait lieu l’assemblée générale du Syndicat des Bergerac… Depuis quelques années la grogne faisait rage entre les dirigeants du Syndicat, qui souhaitaient imposer 4000 pieds par hectare, et la base qui souhaitait rester à 3333 pieds par ha (décret de 1993).

Hier soir les deux camp sont tombés d’accord, à une écrasante majorité, comme ce fut le cas à Bordeaux il y a quelques mois.

Il faut dire qu’en période de crise, et après les engagement du grenelle de l’environnement, imposer une augmentation des densités de plantations est pour le moins ubuesque :

– la densité de plantation n’est pas un objectif pour atteindre la qualité mais un moyen de le faire : l’objectif est le rapport feuille/fruit … Lire la suite

Si à Saint Emilion on parle de l’Angelus, en Entre Deux Mers, on sonne le tocsin…

Les prix moyens sont autour de 1000 € mais cette moyenne cache des transaction à 850 €, quand chacun sait que la production a été de 4,7 tonneaux à l’hectare contre 6 ou 7 habituellement.

2008, 2007, 2006, 2005, … quatre années de crise profonde qui ont vu :

  • diminuer les rendements à l’hectare,
  • baisser les prix au tonneau,
  • augmenter tous les prix des intrants et de la main d’oeuvre
  • baisser la consommation.

Il n’y a pas de plan sociaux, mais de moins en moins de gens travaillent dans les vignes.
Il n’y a pas de dépôts de bilan au tribunal de commerce…Mais il y a des vignes en friches qui apparaissent un peu partout autour de nous.
Il n’y … Lire la suite

Si à Saint Emilion on parle de l’Angelus, en Entre Deux Mers, on sonne le tocsin…

Les prix moyens sont autour de 1000 € mais cette moyenne cache des transaction à 850 €, quand chacun sait que la production a été de 4,7 tonneaux à l’hectare contre 6 ou 7 habituellement.

2008, 2007, 2006, 2005, … quatre années de crise profonde qui ont vu :

  • diminuer les rendements à l’hectare,
  • baisser les prix au tonneau,
  • augmenter tous les prix des intrants et de la main d’oeuvre
  • baisser la consommation.

Il n’y a pas de plan sociaux, mais de moins en moins de gens travaillent dans les vignes.
Il n’y a pas de dépôts de bilan au tribunal de commerce…Mais il y a des vignes en friches qui apparaissent un peu partout autour de nous.
Il n’y … Lire la suite

Si à Saint Emilion on parle de l’Angelus, en Entre Deux Mers, on sonne le tocsin…

J’ai lu ce matin dans Sud Ouest, que l’excellent Château L’Angelus baissait ses prix en primeur (-41%), à 50 € la bouteille (prix BtoB). En Entre Deux Mers, on aimerait entendre l’angélus… Mais c’est le tocsin qui résonne.

Les prix moyens sont autour de 1000 € mais cette moyenne cache des transaction à 850 €, quand chacun sait que la production a été de 4,7 tonneaux à l’hectare contre 6 ou 7 habituellement.

2008, 2007, 2006, 2005, … quatre années de crise profonde qui ont vu :

  • diminuer les rendements à l’hectare,
  • baisser les prix au tonneau,
  • augmenter tous les prix des intrants et de la main d’oeuvre
  • baisser la consommation.

Il n’y a pas de plan sociaux, mais de … Lire la suite

LME : la viticulture prise en ciseaux

La LME (Loi de Modernisation de l’Economie) vise à réduire les délais de paiements entre les opérateurs d’une filière. Ainsi, la nouvelle règle de base qui s’applique au commerce entre professionnels est la suivante : 45 jours fin de mois ou 60 jours nets.

A Bordeaux, dans le cadre du CIVB, une négociation (!) a eu lieu pour rester sur les délais de paiement précédents, à savoir : 75 jours fin de mois (ou 90 jours nets).

Jusque la tout va bien… Surtout pour les négociants qui travaillent avec la grande distribution, qui eux, se font payer selon les nouveaux principes de la LME.

Mais les fournisseurs de la viticulture, eux, n’envisagent pas de négocier les délais de paiement et, … Lire la suite

On en parle au fond des bois…

On entend dire dans les milieux forestiers, qu’une tendance forte du marché du bois de chêne, serait que les tonneliers abandonnent la notion de « forêt d’origine » du chêne et accentuent les propriétés du bois : « grain et teneur en tannins ».

Cette évolution serait menée par les plus grandes entreprises françaises de tonnellerie qui répondent ainsi aux besoins de leurs clients viticulteurs (Français et Américains): « un produit tonneau aux caractéristiques constantes, garanties par des procédés de fabrication et des mesures standardisées de contrôle qualité, et en quantité suffisante. »

L’offre française de grumes à merrain de grain large peut parfaitement répondre à ces critères.

Le merrain à grain large permet de donner plus rapidement au vin … Lire la suite

Commentaires récents