La filière viticole, le vin, les viticulteurs

Le muscadet pour baisser les densités…

Les producteurs du Muscadet réfléchissent à une diminution de leur densité de plantation à l’hectare (aujourd’hui 6500 pieds) afin de baisser les coûts de production, d’améliorer le bilan carbone, de réduire les herbicides et les produits phytosanitaires et de travailler les sols.

Le syndicat a demandé à la commission technique d’Interloire de plancher sur le sujet, qui a rendu ses conclusions à l’occasion d’une journée technique organisée le 13 novembre au coeur du vignoble nantais, à Vertou.

Sophie de Beaumont, chargée de mission, préconise de passer de 6500 à 5000 pieds/ ha (dans un premier temps ?) tout en élevant la surface foliaire.

Le syndicat devrait se positionner et éventuellement demander une baisse de la densité dans son cahier des … Lire la suite

Surcharge énergie !

Depuis la crise pétrolière, les fabricants de bouteilles appliquent sur leur facture une « surcharge énergie ». Cette surcharge est aujourd’hui de 11,45%, elle n’a jamais été aussi haute !!! Alors que le prix du pétrole a lui perdu la moitié de sa valeur !!!

Le cahier des charges des AOC Bordeaux et Bordeaux Supérieur est publié au JO !

Les vignes à 3 mètres (entre rang) sont acceptées pour produire les AOC Bordeaux et Bordeaux Supérieur, à condition qu’elles comprennent la surface de feuillage suffisante pour nourrir la vendange. Ce cahier des charges confirme les études qui montre que ce qui est important pour mener à bien une récolte de qualité, c’est la surface de feuillage exposée au soleil, et pas la densité de plantation. La densité de plantation est un moyen, pas un objectif.

Relire l’article sur ce blog L’INAO a dit OUI
Lire les Cahier des Charges de nos AOC sur le site www.Planete-Bordeaux.net

Le cahier des charges des AOC Bordeaux et Bordeaux Supérieur est publié au JO !

Les vignes à 3 mètres (entre rang) sont acceptées pour produire les AOC Bordeaux et Bordeaux Supérieur, à condition qu’elles comprennent la surface de feuillage suffisante pour nourrir la vendange. Ce cahier des charges confirme les études qui montre que ce qui est important pour mener à bien une récolte de qualité, c’est la surface de feuillage exposée au soleil, et pas la densité de plantation. La densité de plantation est un moyen, pas un objectif.

Relire l’article sur ce blog L’INAO a dit OUI
Lire les Cahier des Charges de nos AOC sur le site www.Planete-Bordeaux.net

Le cahier des charges des AOC Bordeaux et Bordeaux Supérieur est publié au JO !

Ce matin, 6 novembre 2008, dans l’indifférence générale, le cahier des charges validé en mai dernier par l’INAO a été publié au Journal Officiel ! C’est la fin d’un long processus qui a débutté en 1997 sous la présidence de Jean-Louis Trocard et qui c’est poursuivi sous les Présidence de Jean-Louis Roumage, Alain Vironeau et Bernard Farges… 11 ans plus tard, les nouveaux cahiers des charges sont publiés, en tenant compte des demandes des défenseurs des vignes hautes et larges.

Les vignes à 3 mètres (entre rang) sont acceptées pour produire les AOC Bordeaux et Bordeaux Supérieur, à condition qu’elles comprennent la surface de feuillage suffisante pour nourrir la vendange. Ce cahier des charges confirme les études qui montre que … Lire la suite

Petites vendanges, marché atone : attention !

Certains opérateurs –il y en a encore– pensent que la viticulture raconte des bobards lorsqu’elle dit que la récolte sera déficitaire…Ceux là envisage le marché du vin comme une partie de poker. En jouant ainsi, ils risquent de perdre. Alors qu’en signant de contrats d’achat, ils pourraient soutenir la viticulture qui en a bien besoin.

Résultat, en cette rentrée, rien ne se passe sur le marché du vin. Pire encore, le volume des achats vrac pour le mois de septembre 2008 est en recul (146631 hl soit -28% par rapport à 2007) et atteint le niveau le plus bas de la décennie !

Pourtant, le moment venu il faudra bien alimenter le marché… Ce moment arrivera un jour ou l’autre. … Lire la suite

Petites vendanges, marché atone : attention !

Certains opérateurs –il y en a encore– pensent que la viticulture raconte des bobards lorsqu’elle dit que la récolte sera déficitaire…Ceux là envisage le marché du vin comme une partie de poker. En jouant ainsi, ils risquent de perdre. Alors qu’en signant de contrats d’achat, ils pourraient soutenir la viticulture qui en a bien besoin.

Résultat, en cette rentrée, rien ne se passe sur le marché du vin. Pire encore, le volume des achats vrac pour le mois de septembre 2008 est en recul (146631 hl soit -28% par rapport à 2007) et atteint le niveau le plus bas de la décennie !

Pourtant, le moment venu il faudra bien alimenter le marché… Ce moment arrivera un jour ou l’autre. … Lire la suite

Rayon boissons

Dans son n° 167 (ocotbre 2008), la magazine de la grande distribution présente le TOP 10 des AOC les plus consommées en HYPER & SUPERMARCHE du 24 juin 2007 au 22 juin 2008. l’AOC Bordeaux , en recul, reste n°1 avec 74,4 Millions de litres (-5,4%), l’AOC Bordeaux Supérieur est n°6 avec 11,3 Millions de litres (-6,7%). En valeur, nos deux AOC tiennent mieux ce qui confirme la réorientation du marché vers des bouteilles vendues plus chère et la diminution des Bordeaux « premiers prix ».

AOC Bordeaux en GMS

www.rayon-boissons.com

Petites vendanges, marché atone : attention !

Les vendanges sont finies par endroit et la sanction tombe comme un couperet : le rendement en blanc sera autour de 30 hl/ha, le rendement en rouge autour de 45 hl/ha. Avec des nouvelles comme celles là, les opérateurs bien informés devraient couvrir leurs marchés et signer des contrats d’achats… Mais rien ne se passe. Le marché est atone.

Certains opérateurs –il y en a encore– pensent que la viticulture raconte des bobards lorsqu’elle dit que la récolte sera déficitaire…Ceux là envisage le marché du vin comme une partie de poker. En jouant ainsi, ils risquent de perdre. Alors qu’en signant de contrats d’achat, ils pourraient soutenir la viticulture qui en a bien besoin.

Résultat, en cette rentrée, rien ne … Lire la suite

Michel Bettane contre les ayatollahs du lobby médical

« La France est la terre d’élection des grands vignobles, des grands vins, d’un grand savoir faire et d’un produit qui fait rêver le monde entier, et nous prenons un malin plaisir à le diaboliser, en interdire la communication… C’est terrifiant pour les libertés individuelles. »

Auteur, avec Thierry Desseauve, du guide Bien acheter son vin, Michel Bettane explique sur LCI.fr son ambition de revenir à des choses plus simples et plus saines en matière de vin : « On assiste en France à la « peopolisation » du vin : on parle toujours de 2% ou 3 % de la production du vin français ; des grands crus, très chers, très compliqués à comprendre, à connaître, pas faciles à … Lire la suite

Fin du « ban des vendanges » : vive la république !

Le Ban des vendanges puise ses origines au Moyen-Âge. Il s’agissait à l’époque d’un service collectif obligatoire qui permettait à la fois le contrôle et la collecte de la dîme. Malgré la chute du système féodal en 1789, il restera en usage presque partout sous l’égide des autorités municipales et puis sous l’autorité du Préfet depuis Napoléon. Il aura falu attendre le XXIème siècle pour que ce droit abscon soit supprimé !

Cette année, dans le cadre de la LOA (Loi d’Orientation Agricole) et de la réforme du Code Rural, la procclamation du ban des vendanges par le Préfet s’arrête ! Chaque viticulteur est « libre » de récolter quand il le souhaite quelque soit sa méthode d’enrichissement des moûts.… Lire la suite

2008 l’année de « trop » !

Alors que chacun imagine que la viticulture sort de la crise dans laquelle elle était entrée il y a 5 ans, 2008 s’annonce comme une année bien difficile pour la filière : les prix stagnent trop, la production est trop en baisse, les charges augmentent trop

Les prix stagnent, pourtant, en France la récolte 2007 avec 46,54 Mhl est en recul de 12% en volume par rapport à 2006, et est la plus petite récolte enregistrée depuis 2001 ! C’est à se demander pourquoi les douanes ont attendu si longtemps avant de publier les chiffres officiels de la récolte 2007 ? La confirmation d’une petite récolte aurait sans doute donné un coup de pouce à la hausse aux courts … Lire la suite

Un viticulteur-négociant-courtier à la présidence de la viticulture girondine

C’est Laurent Gapenne, président des vignerons des appellations Premières Côtes et Cadillac, à Bordeaux, qui a été élu à la tête de la Fédération des Grands Vins de Gironde.

Cet important organisme rassemble tous les syndicats viticoles du département (120000 ha de vignes, 57 appellations). Il y remplace Jacques Bertrand, qui a quitté cette présidence après trois ans, et qui prend la tête de la Jurade de Saint Emilion.

Laurent_Gapenne_FGVB.jpg

Je me suis opposé à Laurent Gapenne lorsque nous étions tous les deux à la FGVB. Laurent Gapenne avait soutenu la prolongation du mandat de Président du CIVB de Christian Delpeuch en 2006 (article blog). Mais Christian Delpeuch avait finalement décidé de passer la main à la viticulture comme … Lire la suite

Le travail du sol n’épargne pas l’air…

Deux organismes (le CIVC et la chambre d’agriculture du Gard) ont quantifié les émissions de gaz à effet de serre provoqués par les différents modes d’entretien du sol. Selon ce critère l’itinéraire le plus « polluant » est loin d’être celui que l’on croît…

Ces études pointent du doigt que dans cette démarche il faut raisonner global, et sans à priori sur les émission de produits phytosanitaires, les émissions de gaz à effet de serre, …

Dès lors que l’on raisonne globalement, les deux itinéraires à privilégier, selon l’interprofession champenoise sont le désherbage mécanique intégral et l’enherbement de l’interrang avec désherbage chimique sous le rang. Ce deux intinéraires permettent de préserver au mieux l’eau et l’air.

Le désherbage thermique (100%) … Lire la suite

Bassin de production, suite …

Le 10 juillet avait lieu le Conseil d’administration du Syndicat des Bordeaux et Bordeaux Supérieur, désormais reconnu « ODG » (Organisme de Gestion).

Lors de ce conseil 3 points importants :

  • le négoce siège désormais au sein de l’ODG
  • le tour de table sur la production espérée en 2008. L’année 2008 sera l’année du désespoir quant à la production : une quantité de récolte si petite qu’il est indécent de fixer des seuils de production, un coût de production parmi les plus haut depuis 10 ans tant les maladies cryptogamiques ont fait pression sur le vignoble… Le seul espoir c’est que cette pénurie soudaine, ait un impact fort sur les prix de vente… Mais chacun le garde au fond de
Lire la suite

Cahier des charges de l’AOC Entre Deux Mers

J’assisté le 30 juin à l’assemblée générale du syndicat de l’Entre Deux Mers. La proposition de l’INAO pour cette AOC est d’adopter un cahier des charges avec une densité de plantation à 4500 pieds par hectare !

Autant dire qu’avec un tel cahier des charges, 80% des viticulteurs producteurs d’Entre Deux Mers, ne pourront plus en produire… J’ai proposé que l’Entre Deux Mers adopte un règlement du type de celui des Bordeaux Supérieur, à savoir 4500 pieds, avec une possibilité de produire du vin avec 3300 pieds/ha à condition de respecter un rapport feuille/fruit en disposant notamment d’une surface foliaire par ha suffisante. Cette proposition a été notée au compte rendu.

L’autre possibilité aurait été de pouvoir inscrire, dans les … Lire la suite

Commentaires récents